Mathématiques et physique-chimie dans la voie professionnelle

  Accueil > Ressources > Archives > Recherche et didactique > À propos des conceptions initiales et des représentations alternatives en (...)

À propos des conceptions initiales et des représentations alternatives en dynamique élémentaire

09 / 03 / 2011

Quand un enseignant aborde un point scientifique, il se heurte parfois au fait que l’élève s’est construit depuis sa petite enfance des modèles sur les phénomènes qui se produisent autour de lui.

Piaget a montré que les enfants disposent de conceptions préalables, construites au cours de leur existence. Ces modèles construits peu à peu, sont persistants et posent problème car ils résistent aux apprentissages et se retrouvent même au terme d’études parfois longues. Ainsi, même pour des personnes ayant suivi des études, ces conceptions préalables (ou représentations alternatives), se substituent, dans certaines circonstances aux concepts scientifiques. En didactique, de nombreuses recherches ont été faites sur ces conceptions alternatives ; elles ont permis de mettre en évidence que de nombreuses conceptions sont récurrentes. Dans notre discipline, et en particulier en mécanique, dans le domaine de la dynamique, une conception alternative nous ennuie beaucoup : l’adhérence entre force et vitesse.