Mathématiques et Physique-Chimie dans la voie professionnelle

  Accueil > Enseigner > Ressources Transversales > Ressources numériques > Construction de séquence et de séance en mathématiques - physique-chimie avec (...)

Construction de séquence et de séance en mathématiques - physique-chimie avec ELEA

19 / 06 / 2024

L’usage du numérique devrait nous permettre d’améliorer l’apprentissage des élèves. Parfois, nous pouvons nous retrouver limités dans nos possibilités d’action pour aider les élèves.
Nous avons fait le choix d’expérimenter la plateforme Eléa qui semble permettre de travailler sur de nombreuses fonctions pédagogiques, notamment celles dont la plus-value numérique réserve des effets plutôt positifs, à savoir « s’entrainer, apprendre, travailler à distance, évaluer, s’autoévaluer à l’aide de feedback immédiat, suivre les progrès, présenter des informations, expérimenter… » selon le rapport de synthèse : “ Numérique et apprentissages scolaires” rédigé par André Tricot et Jean François Chesné. Notre intérêt s’est porté aussi sur les multiples possibilités d’apprentissage pédagogique qu’offre Eléa, tout en centralisant nos activités ou séances préconçues pour les rendre plus interactifs et attractifs.

Présentation

Eléa est une plateforme d’apprentissage en ligne accessible à partir des différents Environnements Numériques de Travail ENT tel que “monlycée.net” en Île-de-France. Elle est propulsée par la politique de développement numérique de la DNE (direction du numérique pour l’éducation).
Elle permet le partage en quelques clics de ressources numériques avec les élèves (fichiers et documents multimédia...), des activités interactives (quiz autocorrigés, récupération de devoirs ... ) mais aussi de concevoir des parcours pédagogiques favorisant ainsi l’enseignement hybride, la scénarisation, la différenciation et la pédagogie inversée.

Les modalités pédagogiques avec la plateforme sont multiples : En classe ou en dehors de la classe, avec accompagnement ou en autonomie, dans le cadre d’une hybridation en complément d’une activité en présence ou en distanciel total pour assurer la continuité pédagogique.
Les élèves peuvent avancer à leur rythme grâce aux contenus en ligne, tandis que la plateforme intègre aussi des mécanismes de « gamification » aux apprentissages afin de favoriser l’engagement et la motivation (carte de progression, défis, obtention de récompenses ou de badges...).

Prise en main et préconisations

C’est un outil numérique permettant de multitudes possibilités techniques au service des apprentissages. Les possibilités sont immenses allant de la simple mise à disposition de contenu multimédia (dossier, fichier, audio, vidéo, url...) à la création d’exercices ou de ressources interactives motivantes pour les élèves.
La vision « élève » peut se rapprocher des différentes plateformes numériques d’entrainements ou d’exerciseurs existantes, mais avec la liberté supplémentaire de créer vos propres ressources et/ou d’y intégrer une multitude de contenus externes dont ceux que nous utilisons généralement comme Géogébra, Capytale, tableurs … en les enchainant selon les besoins des élèves.
Centraliser l’ensemble des travaux sur une seule plateforme en étant guidé facilite la charge cognitive des élèves.
Néanmoins, l’effet inverse peut se produire lorsque le paramétrage du parcours n’est pas suffisamment fin et réfléchi.
La prise en main peut être plus ou moins rapide selon les aptitudes de chacun. Pour certains, avoir autant de possibilités dans un environnement numérique complètement nouveau peut avoir un effet « paralysant ». Aussi, il peut être difficile de conceptualiser un parcours avec toutes les transitions nécessaires pour un guidage optimum.

Ainsi, pour démarrer, il n’est pas nécessaire d’utiliser les gabarits préconstruits. Le “parcours vide” permettra d’utiliser des activités efficaces tel que le QCM, le millionnaire, Test… pour entrainer les élèves, ou mettre en œuvre des automatismes par exemple.
En revanche, il est nécessaire de comprendre comment structurer son parcours. Eléa s’organise à l’aide de “sections” pouvant être interprétées comme les parties du parcours, dans lesquelles on peut y intégrer les activités et les ressources.
Situées à gauche de l’écran, elles peuvent être visibles pour les élèves comme un SOMMAIRE, ou au contraire, afin de maitriser l’enchainement des activités/ressources avec des fonctionnalités de différentiation, rendues non visibles, mais disponibles.

Dans ce cas, la carte de progression ajoute un aspect ludique avec un mécanisme inspiré des jeux vidéo. L’élève visualisant les étapes à parcourir ainsi que la fin du parcours gagne en motivation.

Cet engagement est renforcé par la possibilité de gagner des « badges » en validant certaines étapes.

Trouver l’inspiration

En premier lieu, l’utilisation de la « Eléathèque », petite bibliothèque de parcours validés par le corps d’inspection, permet de découvrir différents exemples.

Il est prévu à terme de pouvoir partager et collaborer avec les enseignants à partir de cette application.
En attendant, le partage et la collaboration entre pairs s’effectuent essentiellement par de petites manipulations consistant à sauvegarder et télécharger un parcours, puis à l’importer dans votre compte Eléa.
Néanmoins, la tâche est simplifiée avec les collègues de votre établissement puisqu’il suffit de les inscrire au parcours en un clic.

Conceptualisation

Avant de se lancer dans la construction, il est important de prendre un temps de réflexion sur les objectifs pédagogiques visés, les capacités ou compétences travaillées par les élèves, les modalités choisies (travail hybride, en classe, hors classe…).
Tout comme un bon scénario de film, un scénario pédagogique nécessite une formalisation écrite du déroulement. Elle peut être plus ou moins précise et développée dans un tableau, une carte mentale, ou une simple liste.

Il en résulte un parcours composé d’éléments agencés selon les objectifs pédagogiques. Chaque élément pouvant correspondre à un contenu technique à savoir des :

  • « RESSOURCES » (7 sont natifs à Eléa : Page, Url, fichier, dossier, contenu multimédia…) pour, par exemple, mettre à disposition des informations, ou guider les élèves explicitement dans les différentes étapes du scénario.
  • « ACTIVITES » (22 sont natifs à Eléa : QCM, devoir, test, sondage…) pour mettre en activité les élèves pour les entrainer, les tester, les évaluer….

Autant d’éléments qui définiront la structure du parcours ainsi que le niveau de « guidance », vérifiable avec la fonction « prendre le rôle de l’étudiant ».
En effet, pour éviter toute confusion chez l’élève et renforcer son engagement, il est nécessaire de répondre à toutes les interrogations que l’élève peut se poser en naviguant dans le parcours, par un accompagnement explicite.
Selon les objectifs et les besoins, parfois différents, des élèves, la possibilité donnée à l’élève d’avancer à son rythme et de basculer parallèlement sur d’autres parcours ouvre des perspectives d’apprentissage nouvelles et innovantes.
L’outil « Restriction d’accès » paramétrable sur chaque élément permet aux élèves, par exemple, d’accéder au niveau 2, que si le niveau 1 est terminé avec une note minimale définie. Ainsi, les élèves en difficulté au niveau 1 peuvent basculer sur une ressource intermédiaire pour les aider et les encourager.

Expérimentation

Les élèves prennent du plaisir en découvrant un nouveau support numérique avec le sentiment d’être guidés et accompagnés. Le travail hors classe en est favorisé et permet un développement de leur autonomie. La mémorisation semble plus efficace avec des feedbacks immédiats ou des activités/ressources destinées aux élèves en difficulté.
Aussi, la possibilité de retenter un test par exemple, avec ou sans coups de pouce, un nombre illimité ou limité de fois selon les objectifs de l’enseignant augmente son engagement. Il a une vision claire des objectifs à atteindre, voit sa progression ainsi que le chemin qu’il lui reste à parcourir grâce à la carte de progression.
Les scénarios pédagogiques créés avec Eléa sont interactifs et stimulants, ce qui permet de rompre avec la routine et de motiver les élèves. L’apprentissage actif et ludique proposé par Eléa maintient l’intérêt des élèves et leur procure un sentiment d’accomplissement et de réussite grâce aux défis et aux jeux intégrés (carte de progression, millionnaire…).
L’utilisation d’un environnement dans lequel les ressources sont centralisées facilite la mise au travail et l’attention des élèves. La variété d’outils ludiques proposée s’adapte à chaque phase d’apprentissage en lien avec les processus mentaux et neuronaux impliqués dans l’acquisition de connaissances et de compétences :

  • Activités d’introduction H5P, sondages pour captiver l’attention et la mise au travail (automatismes).
  • Flashcards, quiz, QCM et exercices interactifs pour la mémorisation, la récupération et la compréhension.
  • Tests, jeux de correspondance et exercices d’application pour vérifier la compréhension.
  • Schémas mentaux, catégorisations, outils d’appariement et cartes heuristiques pour structurer les connaissances et la restitution.
  • Simulations, cartes de progression, projets collaboratifs pour mettre en pratique les acquis ou concevoir des protocoles, par exemple en physique-chimie.

Trois dispositifs permettent de suivre la progression des élèves. Accessible à la page d’accueil, le « tableau de suivi » donne un visuel sur la consultation et la réalisation des activités de chaque élève. Le « carnet de notes » donne le détail des points attribués pour chaque activité ainsi que la note globale. Ces résultats sont exportables sous le format d’un tableur. En cliquant sur l’onglet « Résultats » des activités, on accède à la copie de l’élève.
Enfin, son utilisation participe au développement des compétences numériques (CRCN). Les élèves poursuivent leur maitrise des technologies de l’information et de la communication (TIC) en se préparant à un monde de plus en plus digitalisé. Autant de compétences qui seront valorisées durant la certification PIX en terminale.

Conclusion

Présente gratuitement parmi les applications de l’ENT Monlycée.net, « Eléa » se définit comme une plateforme numérique permettant aux enseignants de créer des scénarios pédagogiques interactifs et stimulants pour leurs élèves. L’acquisition de connaissances peut se réaliser par le biais de parcours personnalisables et « gamifiables » dans le but d’atteindre un ou plusieurs objectifs pédagogiques.
C’est un outil numérique permettant de multitudes de possibilités techniques au service des apprentissages. L’intégration de ressources externes, notamment par le biais d’un code iframe et la manipulation de code HTLM en fait une plateforme remarquable. Même s’il est possible de s’autoformer à l’aide de tutoriels complets, un plan d’accompagnement est effectué dès cette année par la DANE de Créteil par le biais de formation dans le cadre de l’offre EAFC, de parcours Magistère ou de Webinaire. Il s’en suivra des formations disciplinaires l’année prochaine.

Propulsé par la politique de développement numérique de la DNE (direction du numérique pour l’éducation), l’investissement en temps dans la création de parcours sera mis à profit durant plusieurs années, en bénéficiant des évolutions continues, notamment dans la collaboration et la mutualisation de contenus.

Néanmoins, la recherche montre que lorsque les formats de présentation de l’information sont trop nombreux, ils peuvent engendrer des difficultés chez les apprenants ainsi qu’une charge cognitive importante et inutile.
De plus, pour pouvoir utiliser le numérique efficacement dans le cadre d’une approche de pédagogie différenciée, il est donc nécessaire de mettre en place un guidage précis et explicite avec des objectifs déterminés et à brève échéance.
Il n’en résulte pas moins qu’Eléa possède des outils, favorisant le développement de la confiance en soi et la réussite des élèves notamment par son accessibilité dans l’ENT, ses technologies interactives et adaptatives et réduisant par la même occasion l’empreinte écologique.